Les histoires érotiques (et plus coquines encore)

Les récits, nouvelles et autres histoires de sexe à lire discrètement pour se faire plaisir

Confession porno: Quand j'ai eu des rapports sexuels avec mon collègue marié

Je n'avais jamais été du genre à enfreindre les codes moraux et cet incident est l'une de ces fois où j'ai chuté. Je me sens toujours gênée d'avoir fait cela et je suis incapable de regarder mes autres collègues dans les yeux. Voici ma confession : j'ai fait l'amour à portée de voix de mes collègues de travail. Je n'avais jamais imaginé que je ferais l'amour avec mon collègue marié

eroticduo rapports sexuels avec mon collègue

Mon collègue marié Amar nous avait invités, moi et quelques autres personnes, à une fête chez lui. Récemment marié, il vivait actuellement seul car sa femme était en déplacement pour le travail. Nous sommes arrivés dans la soirée et étions assis dans le salon. Nous regardions des films et les boissons circulaient. Bientôt, nous avons dîné, puis une partie de UNO a suivi.

Le jeu s'est déplacé dans sa chambre et nous jouions tous avec ferveur. Amar s'est levé pour aller chercher de l'eau et je suis allé derrière lui pour l'aider. Ne me demandez pas pourquoi, j'étais ivre. Pendant qu'il prenait de l'eau dans le frigo, je l'ai enlacé par derrière. Puis quand il s'est retourné, je l'ai enlacé à nouveau. Mon esprit était excité je suppose et je ne pouvais pas me contrôler. Je l'ai embrassé sur les lèvres et l'ai serré plus fort.

Puis on a oublié l'eau et on s'est embrassés contre le comptoir de la cuisine. Nos lèvres s'entrechoquaient et se suçaient et bientôt sa langue s'est introduite dans ma bouche. Il a pris ma main et l'a gardée sur sa bite par-dessus son pantalon. Avant que je puisse appuyer ou faire quoi que ce soit, nous avons entendu la porte de la chambre s'ouvrir et nous nous sommes séparés.

Le jeu a continué et on a bu d'autres verres. Amar me regardait de manière assez flagrante avec un désir sexuel et sa bite était dressée. Puis il s'est rapidement levé et s'est approché de moi, m'a pris la main et a quitté la pièce. Personne n'a rien demandé, soit parce qu'ils savaient, soit parce qu'ils étaient trop ivres pour s'en soucier. Il a fermé la porte de la chambre de l'extérieur et a commencé à m'embrasser sur les lèvres.

Nous nous sommes embrassés fort et il a rapidement pressé mes seins. Mon besoin et mon désir sexuel sont passés au premier plan et j'ai commencé à retirer mon haut. Il a enfoncé sa tête dans mon décolleté et m'a léché à cet endroit pendant qu'il essayait de dégrafer mon soutien-gorge. Une fois enlevé, il a pris son temps pour presser et jouer avec mes seins.

Pendant ce temps, j'ai baissé son pantalon et exposé sa longue queue noire. Il m'a poussée dans un état d'ivresse et je me suis agenouillée devant lui. Il a ouvert ma bouche et a introduit sa bite à l'intérieur. J'ai commencé à le sucer. Je l'ai sucé et léché et lui ai fait une branlette.

Je me suis levée à un moment donné car je n'aimais pas le goût de sa bite. Au lieu de cela, je me suis allongée sur la table à manger et j'ai écarté mes jambes en lui faisant signe. Il a titubé et a introduit sa bite à l'intérieur. C'était légèrement douloureux car je n'avais pas joui. Mais après quelques coups, j'étais excitée. J'appréciais la sensation de sa bite qui me baisait. Il tenait mes seins comme levier pour me baiser et je pouvais voir son alliance scintiller. Mais j'avais envie de sexe alors je ne lui ai pas demandé d'arrêter. Au lieu de cela, j'ai écarté mes jambes davantage et j'ai commencé à toucher mon clitoris.

Il touchait constamment mes seins, les pressait. Puis il a dit : "J'ai toujours voulu baiser tes seins." Je ne me sentais pas bien mais je voulais du sexe. Alors, j'ai fermé les yeux et frotté mon clito. J'ai vite joui, mais je l'ai quand même laissé continuer à me baiser. Il allait jouir mais on a frappé à la porte de la chambre. Alors, je l'ai repoussé et je me suis habillée. Il a pris ses vêtements et a couru vers l'autre pièce.

J'ai ouvert la porte et mon collègue a couru à la salle de bain en disant qu'il avait besoin de faire pipi. Je suis partie peu après et personne ne parle de cette nuit. La nuit où j'ai fait l'amour avec mon collègue marié. J'essaie de rester loin d'Amar, surtout après avoir vu sa femme récemment. Mais cette nuit-là me hante encore. C'est à cause de ma soif de sexe que je n'ai pas pu me contrôler et que je me suis livrée à des actes illicites et que j'ai fini par coucher avec mon collègue marié. Mais maintenant, je dois vivre avec ça.
 

D'autres histoires de cul à dévorer :